Comment augmenter ses muscles fessiers sans matériels ?

Ceux qui souhaitent prendre du volume fessier ne sont plus dorénavant obligés de se déplacer dans les salles de sport. Il suffit tout simplement de faire des exercices dont les mouvements consistent à isoler les fessiers. S’entraîner avec des charges de travail ne permet pas forcément d’isoler les fessiers. Voyons comment augmenter ses muscles fessiers sans matériels.

Les exercices pour augmenter ses muscles fessiers

Nombreuses sont les exercices pouvant être réalisées pour prendre du volume fessier. Vous pouvez par exemple faire du hip thrust au sol avec une jambe. C’est un exercice qui est très facile même pour les débutants. Pour le faire, vous devez vous allonger sur le sol en tendant les bras le long du corps. Ensuite, il faut ramener l’une de vos deux jambes vers vos fesses tout en maintenant le pied à plat. Tendez l’autre jambe et maintenez-la contractée en prenant appui sur votre talon. N’oubliez pas de contracter votre fesse. Si vous commencez à vous y habituer à cet exercice, augmentez la difficulté en ajoutant un sac à dos rempli de bouteilles sur votre bassin. Vous êtes invité à visiter cette page pour vous informer davantage sur les différents exercices envisageables pour se muscler. 

A lire également : Comment utiliser les indicateurs de performance pour mesurer la réussite de votre entreprise ?

Les fentes croisées sont aussi efficaces (mieux que les fentes avant) pour gagner en muscles fessiers. Il vous est possible de le faire en marchant ou de façon statique. Cela consiste à faire un pas en avant en croisant vos jambes. Placez votre pied avant à une largeur de pied vers l’extérieur de l’autre pied. Veillez à ce que votre genou arrière soit le plus proche possible de votre cheville avant, tout en maintenant le dos bien droit. 

Les squats pour augmenter les muscles fessiers

Le squat fait partie des exercices les plus pratiqués par les professionnels pour prendre du volume fessier. Mettez-vous en position debout avec les jambes ouvertes de la largeur de la hanche. Ensuite, vous devez plier les genoux et descendre en prenant appui sur l’arrière des talons jusqu’à ce que vous soyez parallèle au sol. Appuyez-vous sur les talons pour remonter en position initiale. Ne mettez pas le poids en avant au risque de vous blesser les genoux. N’oubliez pas de contracter les fessiers pour accentuer le travail. 

Sujet a lire : Grand saut en parapente : un moment d'évasion et d'adrénaline

Le squat avec rebond commence par la même position que pour le squat classique. Lorsque vous arrivez à la parallèle au sol, engagez la remonté du mouvement sur quelques centimètres. Ensuite, vous devez redescendre en position basse. En procédant ainsi, vous allez pouvoir réaliser un mini rebond pour stimuler davantage les muscles. 

Pour le squat relevé de jambes côtés, la position de départ est toujours la même que les deux exercices précédents. Arrivé à la parallèle au sol, reprenez la position initiale en contractant le fessier. La différence c’est qu’il faut ouvrir la jambe de façon à stimuler encore plus les fessiers. Recommencez le mouvement autant que possible.